Les Haïtiens Dénoncent que l’INM Abandonné au Stade Olympique

151

* Ils n’ont pas reçu les bus promis.

Tapachula, Chiapas; 02 décembre 2021.- Les migrants d’innombrables nationalités qui se trouvent dans le stade olympique, au sud de cette ville, et ceux qui se trouvent dans ses environs, ont dénoncé que l’Institut national des migrations (INM) les a laissés abandonnés et sans s’occuper de eux.
Ronald est un migrant haïtien qui campe dans ces installations sportives aménagées en refuge pour les sans-papiers, ainsi que des milliers d’autres étrangers qui y ont apporté leurs quelques affaires en attendant de quitter Tapachula.
«Nous attendions les rendez-vous ou les listes de migration, au milieu du soleil fort et des ordures, mais l’INM ne veut pas travailler pour nous, la seule chose que nous demandons est qu’ils s’occupent de nous et nous aident avec les transferts, » a-t-il déclaré dans une interview pour le rotary THE ORB.
Selon sa version, beaucoup arrivent dès 5 heures du matin pour faire une longue file dans l’espoir d’être desservis par le gouvernement fédéral, mais que ce jeudi seuls deux bus de passagers sont arrivés, fermés et repartis avec moins d’une centaine d’étrangers.
L’administration fédérale a promis de leur fournir des bus pour les emmener dans 10 États du pays où ils pourront effectuer leurs démarches d’immigration.
«Nous ne voulons pas de marches, de blocus ou de violences, encore moins marcher en caravane. La seule chose que nous recherchons, c’est qu’ils s’occupent de nous pour que nous puissions quitter Tapachula», a-t-il ajouté.
De plus, ils ont demandé au gouvernement de donner instruction à l’INM d’avoir un endroit où ils peuvent les enrôler afin qu’ils puissent être transférés, mais dans l’ordre.
Il a estimé que, si les autorités ne vont pas coordonner la file d’attente tous les jours, il en sera de même, car leurs compatriotes ne la respectent pas. C’est pourquoi il a demandé que des éléments de la Garde nationale (GN) soient envoyés pour mettre de l’ordre et que le transfert puisse s’effectuer de manière organisée. EL ORBE